© Bosch - Coppey 2018

Présentation

Le duo composé de la pianiste Nora Bosch et de la violoncelliste Domitille Coppey a vu le jour lors de leur première collaboration en 2007, lorsque le chef d'orchestre Francesc Llongueres, disciple de Sergiù Celibidache, décide de les programmer ensemble au Festival international de musique de Cadaqués.

 

Depuis, elles ont régulièrement uni leurs jeux pour des projets ponctuels, notamment lors de l'enregistrement de la musique du compositeur turc Ulvi Cemal Erkin, en 2009, ainsi que pour un concert diffusé sur Espace 2, à la Tribune des Jeunes musiciens, en live depuis le Studio Ansermet de Genève.

 

Dix ans après leur première rencontre, elles décident d'intensifier leur collaboration et donnent une série de concerts en Catalogne et en Suisse. La sensibilité commune qui se dégage de leur jeu a été largement relevée par le public, les incitant dès lors à envisager de futurs projets, autour d'un répertoire élargi.

"Leur maîtrise technique, leur interprétation en symbiose, pleine de finesse et d'une belle musicalité, sont une offrande et donnent à leurs prestations un caractère bouleversant."

A.-D. Freiburghaus, mélomane

"Si vous désirez avoir dans votre collection une remarquable réalisation du Quatuor et du Quintet de Erkin, je vous dis sans hésitation, "c'est cela.""

"Les "Cinq Gouttes" éxécuté par Nora Bosch est une des meilleures interprétations enregistrées jusqu'à nos jours"

A. Cakmak, critique du Journal Milliyet Sanat

"Sensibles et sans aucun excès de maniérisme, elles pénètrent profondément dans l’esprit des œuvres avec une honnêteté poignante."

J. Bassal, violoncelliste

"L’union de leurs talents, la force qu’elles dégagent lié aux subtilités et au raffinement musical frappent profondément l’esprit et font de chaque concert une expérience inoubliable."

O. Falgueras, pédagogue

"Des duos de talents, nous avons eu la chance d'en accueillir, avec leur pesant de joie et d'émotion. De ceux qui ont hanté nos murs et enchanté notre public, j'aime me souvenir de la sensualité de Domitille, de la brillance de Nora, réunies sous Brahms et César Franck éblouis. Au fil des mouvements, au gré du temps et des notes qui filaient entre leurs mains blanches et agiles, leur ménage de charme nous conduisait à l'ivresse. Ces deux-là font de la magie et nous mènent dans leur univers en inventant un nouvel instrument où le piano et le violoncelle ne font plus qu'un."

Pierre d'o, Espace Held

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now